Palenque,

perle du Chiapas et de la civilisation maya classique

©blackday
randonnee-temple-maya

Palenque, classé par l’UNESCO au patrimoine culturel de l’Humanité, est un des sites majeurs hérités par le Mexique du monde Maya. Perdu au milieu de la jungle, ce sanctuaire, où, il y a 1500 ans, les Mayas vénéraient leurs dieux, reste encore une énigme à bien des égards.

Un chef-d’œuvre absolu de l’art maya classique

Ce site archéologique au sud du Mexique, au nord-est de l’État du Chiapas, est l’un des plus remarquables de la période classique de l’ère Maya, très différent de celui de Chichen Itza ou d’Uxmal. Cette cité qui s’étend sur 20 km², dont le nom signifie « entouré d’arbres », est nichée sur les contreforts d’une sierra recouverte de végétation tropicale. De ses principaux édifices construits entre 500 et 700 après J.-C., vous pourrez voir des temples dressés sur chacune des petites collines entourées de forêt vierge. Le plan urbain de cette cité antique se compose de nombreux espaces résidentiels avec des unités d’habitation et des espaces funéraires, des espaces rituels, un centre cérémoniel et administratif. Pensez qu’en visitant ce site qui compterait vraisemblablement 1400 bâtiments, vous n’en verrez que les 10 % actuellement dégagés et restaurés, le reste étant enfoui sous la végétation.

Ce sanctuaire Maya connut son apogée entre le VIe et le VIIIe siècle. Le génie créateur de la civilisation Maya s’exerce à travers la technique et l’élégance de ses constructions dont ses reliefs sculptés illustrant des thèmes mythologiques.

Les vestiges de cette cité perdue en pleine jungle ont été mis à jour à la fin des années 1690 mais son existence n’a été véritablement révélée au grand public qu’en 1841 par John Lloyd Stephen, un explorateur américain. Les fouilles ont été arrêtées par la suite pour préserver la forêt, les singes hurleurs et les milliers d’autres espèces animales qui y vivent.

Que voir à Palenque ?

En entrant sur le site, vous trouverez sur votre droite une immense plateforme sur laquelle sont érigés trois temples :

#1 Le temple XII ou le temple du crâne

Cet édifice est dénommé ainsi en raison du bas-relief en stuc qui orne le haut de son escalier d’accès.

#2 Le temple XIII et le tombeau de la Reine Rouge

Tout aussi énigmatique, ce temple a la particularité d’avoir servi de sépulture à une femme, fait rarissime dans la civilisation Maya. Le corps de la femme retrouvé dans le sarcophage était recouvert d’une poudre de cinabre rouge (oxyde de mercure) d’où le nom donné à l’édifice. Aucune inscription ne permet d’identifier la défunte. Certains archéologues pensent qu’il pourrait s’agir de la mère ou de l’épouse de Pakal II, le plus grand souverain de cette cité Maya. Il monta sur le trône en 615 à l’âge de 12 ans et régna jusqu’à ses 80 ans.

#3 Le temple des inscriptions

Le temple des inscriptions se dresse au sommet d’une pyramide de 21 mètres sur laquelle vous pouvez grimper pour admirer une superbe vue sur le site. Il représente les 3 niveaux cosmiques, la terre, le ciel et le monde inférieur.

#4 Le Palais

Juste à côté du Temple des Inscriptions se dresse El Palacio (le Palais), une vaste plateforme rectangulaire sur laquelle reposent une bonne douzaine d’édifices appelés « maisons ». Dans cet ensemble résidentiel encore mystérieux, vous pourrez voir la « salle du trône ». À côté du Palais, vous découvrirez également le jeu de Pelote, très en vogue à l’époque Maya.

#5 De l’autre côté de la rivière : Le Groupe de la Croix

En traversant la rivière, vous accéderez au « Groupe de la Croix » qui réunit trois édifices : le Temple de la Croix, le Temple du soleil et le Temple de la Croix feuillue. Chaque temple est associé à l’une des trois divinités de la « Triade de Palenque ».

N’oubliez pas la visite du musée gratuit. Il renferme dans une petite salle des antiquités intéressantes découvertes sur les lieux. Vous pourrez y voir entre-autres la reproduction de la tombe de Pakal.

Enfin, ne manquez pas les chutes ou cascades, appelées « bain de la Reine », qui sont accessibles depuis le musée. Rejoignez la rivière et descendez-la en faisant bien attention. Vous trouverez les chutes un peu plus bas. Un site très agréable aux eaux très pures. En marchant dans la forêt, vous trouverez çà et là des petites bâtisses ressemblant à des maisons au milieu des cris impressionnants des singes hurleurs. Une balade fascinante !

Quelques conseils pratiques

Nous vous conseillons de visiter cette cité tôt le matin pour éviter la chaleur de la journée. Venir de bonne heure c’est aussi et surtout profiter de la douce lumière dévoilée par la jungle encore humide. L’ambiance mystique et solennelle des lieux se trouve renforcée par l’odeur de la terre, le murmure de la faune qui s’éveille et le léger brouillard enveloppant les pierres rafraîchies par la nuit…

Quelques idées de voyages


13 jours / 12 nuits

De Mexico à Cancun : visiter le Mexique aux mille visages

À partir de 1348€

Découvrir
Ville fortifiée de Campeche, mariachis, Mexique
16 jours / 15 nuits

Mexique : Yucatan et Chiapas, de la jungle aux Caraïbes

À partir de 1484€

Découvrir
Découvrez tous nos programmes