Tulum,

quand l’Histoire fait face à la mer

©jkraft5
tulum-cover

Le long de la côte Est du Yucatan, Tulum compte deux intérêts majeurs, son site archéologique Maya et la plage qui l’entoure. Un endroit incontournable à visiter lors d’un séjour au Mexique.

Une forteresse avec vue sur les Caraïbes

Ce qui caractérise cet étonnant site à taille humaine c’est son emplacement exceptionnel sur une falaise dominant les eaux bleues des Caraïbes mais également sa superbe plage, sauvage et ventée. Comme la traduction de son nom, « Forteresse » en Maya, l’indique, le site est bordé d’épaisses murailles de cinq mètres de large, entourant trois côtés. Le quatrième côté s’ouvrant en surplomb de la mer.

Erigée en 564, au VIe siècle durant l’ancien Empire Maya, soit tardivement par rapport aux autres sites archéologiques, cette cité fut utilisée à la fois comme un port de pêche et comme point stratégique pour le commerce vers d’autres villes environnantes. Malgré sa petite taille, elle joua un rôle majeur dans le commerce terrestre et maritime de la région entre le XIIIe et le XVIe siècle. Enfin l’emplacement géographique de cette cité Maya lui servait de protection contre toute attaque maritime.

Les conquistadors espagnols menés par Juan de Grijalva débarquèrent en 1518 et ne tardèrent pas à soumettre en esclavage les guerriers Mayas. La cité se vida peu à peu de ses habitants et la nature la recouvrit entièrement, au point de l’oublier plusieurs siècles avant sa redécouverte.

Ce qu’il faut voir à Tulum

#1 Le Temple des Fresques

Sitôt passé la première structure de l’entrée vous apercevrez « le temple des Fresques » où sont mis en scène des dieux et des serpents peints de manière très réaliste, par des tracés nets et précis. Prenez le temps d’admirer les sculptures des dieux sur le fronton.

#2 Le Castillo

Ce temple religieux dénommé ainsi par les Espagnols, parce qu’il était le plus grand et le plus haut de la cité, revêtait une extrême importance. Deux colonnes sculptées trônent au sommet des marches ainsi que d’autres représentant des divinités. Tous les 52 ans, les Mayas qui pensaient que le monde parvenait à la fin d’une période, organisaient une cérémonie au cours de laquelle les pyramides étaient superbement décorées, les feux éteints et les dettes annulées.

#3 Le temple du Dieu Descendant

Ainsi dénommé en raison de sa sculpture en façade représentant un être « suspendu » les pieds en l’air, comme s’il descendait du ciel, ce temple situé à gauche du Castillo était, selon toute hypothèse, dédié à un dieu local dont l’identité et la fonction ne sont toujours pas expliquées. Vous retrouverez souvent ce symbole sur d’autres sites de la forteresse.

Ne manquez pas également le « temple de la Première Série », une structure placée à droite du Castillo, qui retrace la méthode utilisée par les Indiens pour calculer leur calendrier. De même, la « plateforme de danse » devant le Castillo évoque l’endroit où avaient lieu les obsèques religieuses.

Enfin, les murs de l’enceinte construits au XIIIe siècle durant la dernière période d’habitation du site ont été restaurés. La porte donne sur ce qui était à l’époque une avenue menant aux autres cités de la région dont Coba.

La seule cité Maya édifiée en bord de mer

Le site peu étendu se trouve donc édifié sur un promontoire surplombant la mer des Caraïbes, ce qui lui confère un charme unique. Vous y accéderez après dix minutes de marche sur un chemin agréablement ombragé où vous aurez l’occasion de rencontrer des lézards et des iguanes se dorant au soleil.

En contrebas des ruines Maya s’étend une superbe plage, figurant parmi les plus belles de la péninsule. En dehors des périodes de ponte des tortues, la plage est ouverte au public. Vous pouvez vous baigner mais avec prudence car l’endroit est assez venteux. Nous vous conseillons une balade en bateau qui vous emmènera dans la réserve de Sian Ka’an juste avant la barrière de corail pour admirer des tortues, des raies et de magnifiques coraux violets très dentelés. L’eau en général d’une extrême transparence peut se troubler en cas de vent, rendant la visibilité nettement moins bonne.

Vous trouverez aussi pour la baignade plusieurs cénotes à proximité. Ces gouffres naturels remplis d’eau douce se prêtent à la pratique du snorkeling. Nous vous suggérons les cénotes du parc Dos Ojos comme « Dos Ojos » ou « Nicte-ha », le Gran Cenote, le cénote Calavera ou le Lagon de Yal Ku.

Faites un petit détour par Akumal, à environ 25 km au nord afin de nager au milieu des tortues de mer. Une expérience unique !

Quelques conseils pratiques

La meilleure période pour découvrir ce site ouvert tous les jours se situe entre novembre et avril, représentant la saison sèche au Yucatan. Vous aurez moins de précipitations et les températures seront plus agréables que pendant la saison des pluies.

Pour effectuer votre visite dans les meilleures conditions et dans le calme, il est recommandé d’y arriver dès l’ouverture le matin à 8 heures. Il suffit de 5 à 10 minutes en voiture pour s’y rendre depuis Tulum, la ville la plus proche.

Quelques idées de voyages


16 jours / 15 nuits

Mexique : Yucatan et Chiapas, de la jungle aux Caraïbes

À partir de 1484€

Découvrir
9 jours / 8 nuits

Visiter le Yucatan, des cités mayas aux plages caribéennes

À partir de 885€

Découvrir
12 jours / 11 nuits

Ecotourisme : retour aux sources dans le cœur Maya du Yucatán

À partir de 1263€

Découvrir
Découvrez tous nos programmes