San Cristóbal de las Casas,

la plus indienne des villes mexicaines

©diegograndi
san-cristobal-de-las-casas-cover

Au cœur des montagnes et des forêts du Chiapas, San Cristóbal de las Casas est une étape de charme dans le sud du Mexique. Perchée à 2200 mètres d’altitude, cette cité coloniale et indienne possède une forte identité ethnique en raison des communautés Tzotziles et Tzetzales qui peuplent la région. Une ville envoûtante à bien des égards !

Un peu d’Histoire

Capitale culturelle du Chiapas mais aussi la plus vieille de toutes les villes de cet État, San Cristóbal de las Casas est nichée dans une cuvette entourée de montagnes. La création de cette belle cité espagnole aux rues étroites et aux maisons basses remonte en mars 1528 lors de l’arrivée des Espagnols dont le Capitaine Général Diego de Mazariegos y Porres. Elle prit le nom de « Villa Real de Chiapas », s’établit comme capitale de l’État du Chiapas et profita de ce statut pour devenir la plus belle ville coloniale du Mexique avec la construction d’un grand nombre d’édifices civils et religieux. En 1892, le siège du pouvoir fut transféré à Tuxtla Gutiérrez, autre ville mexicaine.

San Cristóbal de las Casas changea plusieurs fois de nom au cours des siècles. Elle prit son appellation définitive pour rendre hommage à son premier évêque, Bartolomé de Las Casas, défenseur des indigènes.

Que voir à San Cristóbal de las Casas ?

#1 Votre itinéraire depuis le Zócalo

Commencez la découverte de la ville par le Zócalo, l’immense place centrale. Depuis le Zócalo, vous rejoindrez le Palais du Gouvernement construit dans un style néoclassique à la fin du XIXe siècle. Votre balade vous mènera ensuite jusqu’à la splendide cathédrale arborant une magnifique façade jaune, un des symboles de la ville. Votre itinéraire sera jalonné de belles maisons coloniales qui abritent aujourd’hui le plus souvent des commerces, des restaurants, des bars sous les arcades ou des hôtels.

#2 Les églises, les monuments

San Cristóbal de las Casas abrite de beaux monuments comme l’église Santo Domingo, remarquable par son style baroque datant de la fin du XVIIe. Avec sa façade rosée décorée de figures ornementales rappelant un retable géant, elle est sans nul doute la plus belle église de la ville, aussi riche à l’intérieur qu’à l’extérieur. Nous vous conseillons de visiter l’ensemble religieux formé par l’église et le Couvent Santo Domingo construit entre 1547 et 1551 par l’Ordre des Dominicains. La visite de cette église et de son couvent, dans le respect des traditions amérindiennes, est une expérience à vivre !

À un peu plus d’un kilomètre du Zócalo, perchée au sommet d’un long escalier de 79 marches, l’église de la Guadalupe qui fut construite en 1835 vous offre l’un des plus beaux panoramas sur la ville. La Vierge de Guadalupe dont la statue se trouve à l’intérieur au-dessus de l’autel est l’image la plus vénérée de San Cristóbal de las Casas. Le 12 décembre a lieu la fête religieuse la plus importante de la ville, durant laquelle les fidèles remontent en courant à la Calle Real de Guadalupe pour rendre hommage à la Vierge.

#3 À ne pas manquer également

Lors de votre halte à San Cristóbal, ne manquez pas le musée de l’Ambre pour percer les mystères de cette pierre emblématique de la région.
Faites aussi un détour par l’association culturelle « Na Bolom » qui a contribué à la préservation des Indiens Lacandons et à la promotion de leur culture. Vous en apprendrez beaucoup sur cette société indigène de la région.
Enfin arrêtez-vous au musée de la médecine Maya, une science millénaire pour en découvrir quelques rudiments.

#4 Visiter les marchés

San Cristóbal de las Casas possède plusieurs marchés animés et pittoresques. Parmi eux, le grand marché est l’un des plus colorés du pays. Ne manquez pas également le marché de Santo Domingo. Dans l’un comme dans l’autre, vous trouverez des fleurs, des légumes mais surtout des produits typiques (tissus brodés, objets en feutre, vêtements, bijoux en ambre sans oublier les traditionnelles guirlandes de pompons !). Vous trouverez aussi des objets réalisés en osier ou en fibres de cactus, des articles de sellerie ou des jouets confectionnés par les Indiens Tzotziles.

Ces marchés sont les lieux de rendez-vous des Indiens Tzotziles, venus des pueblas environnants, le plus souvent à pied, pour vendre leurs produits dans leurs superbes tenues traditionnelles. Vous reconnaîtrez ceux du village de Zinacantan à leurs superbes huipiles roses brodées de couleurs vives et ceux de San Juan Chamula à leurs tuniques de couleur crème. Les femmes portent un grand châle d’un bleu lumineux. La plupart parlent peu ou mal l’espagnol.

Le petit Mercado de Dulces y Artesanias est plus spécialisé dans les sucreries et biscuits mais l’on y trouve également des articles d’artisanat local.

#5 Balade sur l’Andador Guadalupano

Cette rue piétonne qui débute sur le côté nord-est du Zócalo et se termine au croisement de la Calle Diego Dugelay est bordée de boutiques, de commerces, de bars et restaurants installés dans de ravissantes maisons coloniales.

Quelques particularités de la ville

Vous apprécierez cette ville aux rues animées avec en fond sonore la musique latino qui s’échappe des bars et les klaxons des « colectivos », les transports collectifs locaux.

San Cristóbal est surtout une ville fascinante pour qui s’intéresse aux traditions indigènes et à leur folklore. Les marchés sont de véritables lieux de rencontres avec différentes communautés dont les Tzotziles qui ont préservé à merveille leur authenticité ethnique.

Un dernier conseil : n’oubliez pas d’emporter des vêtements chauds pour visiter San Cristóbal qui, à 2200 mètres d’altitude, a un climat moins chaud que dans le reste du Mexique, surtout lors des soirées.

Quelques idées de voyages


13 jours / 12 nuits

De Mexico à Cancun : visiter le Mexique aux mille visages

À partir de 1348€

Découvrir
Ville fortifiée de Campeche, mariachis, Mexique
16 jours / 15 nuits

Mexique : Yucatan et Chiapas, de la jungle aux Caraïbes

À partir de 1484€

Découvrir
Découvrez tous nos programmes